accès Campus

Actualités


27/08/2020 - Formations

Saluons la 1ère promotion de diplômés du nouvel ITB !

Le Grand oral de l’ITB qui prépare les futurs managers bancaires a débuté en juillet : une épreuve emblématique pour près de 850 candidats en France et à l’international qui couronne deux ans de formation. Cette année, le Grand oral a vu son format évoluer dans la droite ligne du cursus renouvelé à l’automne 2018.

Une épreuve renouvelée

Composé de 15 minutes d’exposé du candidat, suivies d’un entretien de 10 minutes avec le jury, ce nouveau format s’adosse aux 4 blocs de compétences du parcours. Ce Grand oral revisité a pour objectif d’évaluer la capacité du candidat à mobiliser des outils et à déployer des actions managériales efficaces. À partir d’un sujet reposant sur une situation professionnelle emblématique des transformations de la banque aujourd’hui, il est amené à présenter une réflexion qui prend en compte l’environnement et à décider de stratégies à mettre en place pour conduire ses équipes. Bien loin d’une épreuve de contrôle des connaissances, le Grand oral s’attache ainsi à mettre en lumière une posture managériale permettant de répondre aux problématiques du secteur.

Une organisation 2020 inédite

Situation sanitaire oblige, la formation passée à la mi-mars au 100 % distanciel s’est achevée par des épreuves orales organisées à distance de juillet et jusqu’à mi-septembre. « C’était une opération conséquente à organiser et mettre en œuvre avec le risque de la première fois. L’organisation a bel et bien tenu ses promesses en embarquant tout le réseau ESBanque – en région et à l’international - et tous les acteurs de la formation » », se réjouit Nelly Béatrix, responsable du Pôle organisation de la DDTC. Un engagement collectif qui a porté ses fruits !
« Nous sommes particulièrement fiers d’avoir pu accompagner les apprenants dans ce nouveau dispositif au regard des conditions sanitaires si particulières », indique Marc Bielle, directeur-adjoint de la Direction des Diplômes, Titres et Certifications.

Dans les coulisses du Grand oral, deux présidents de Jury partagent leurs points de vue sur les épreuves 2020 et posent leur regard de professionnels sur la nouvelle mouture de l’ITB…

« Nous avons vécu quelque chose d’exceptionnel ! »

« C’est le début d’un nouveau cycle pour l’ITB ! Véritable institution dans le monde bancaire, ce diplôme est une forme de rite de passage pour les managers bancaires. L’objectif du nouvel ITB est de former des managers transverses qui manient différents concepts dans un environnement en forte évolution. Les banques recherchent des managers agiles, capables de développer l’intelligence collective et organisationnelle.
De façon générale, les candidats ont bien cerné ces nouvelles attentes. Ils ont peaufiné leur stratégie de présentation en développant les concepts étudiés pendant le cursus et surtout en les adaptant au sujet. suis heureux de m’être prêté à l’exercice : des échanges fructueux nourrissent ces journées de Grand oral tant pour les apprenants que pour les membres du jury ! La représentation des différents groupes bancaires fait la force de ce cursus, c’est une fenêtre sur la diversité des organisations et la pluralité des fonctionnements du secteur. »
Julien Durand, Directeur de clientèle professionnels à la Direction du développement - LCL Nouvelle Aquitaine
 

« Le terme de soft-skills n’est plus un gros mot ! »

« Le contenu de ce nouvel ITB correspond bien aux attentes des banques. En proposant une pédagogie inversée, ce nouveau format peut s’avérer déroutant pour certains apprenants plus coutumiers d’une pédagogie descendante et académique. Cela nécessite un vrai changement d’état d’esprit dans la manière d’apprendre. Les collaborateurs sont amenés à prendre du recul pour donner du sens à l’environnement dans lequel il évolue. Échanger, réfléchir pour mieux expliquer la stratégie du groupe et faire avancer les équipes, voilà ce qu’on attend d’eux !
Cette formation livre aux apprenants une formidable boîte à outils permettant une adaptation opérationnelle et fonctionnelle. Un excellent bagage pour la suite ! L’exigence ne se situe plus seulement dans la maîtrise de savoirs techniques. Les managers sont aujourd’hui des facilitateurs, ceux qui mettent de l’huile dans les rouages. Sans invoquer le droit à l’erreur, mettons en avant pour eux le droit à l’expérimentation : réfléchir, prendre de la hauteur, oser… Voilà les points positifs qu’apporte le nouvel ITB ! »
Stéphane Delaine, Responsable formation des parcours diplômants et managériaux BDDF - Société Générale.

Tags : Formations Formation diplômante Etudiants