accès Campus

Témoignages


11/06/2020 - Témoignages

Escape Game virtuel : l’initiative innovante d’Adrien GUILLAUME, intervenant à L'ESBanque

Adrien GUILLAUME, intervenant au CFPB-Ecole supérieure de la banque depuis août 2019, revient sur son expérience d’animation à distance. Il nous parle de méthodes innovantes et participatives qui démontrent que l’humain reste au cœur de notre transformation numérique.

Diplômé du Cycle Expert Métiers Conformité CFPB-Ecole supérieure de la banque, Adrien est aujourd’hui directeur d’agence et également Intervenant à Nancy sur de nombreuses formations du BTS au Master 2. C’est dans le cadre de sa journée de formation Master 1 animée à distance, en raison de la crise sanitaire, qu’il a lancé un escape game virtuel pour former les alternants au marché des particuliers.

Pouvez-vous nous parler de votre initiative ?

Nous avons lancé cette initiative avec Nathalie Sayer, coordinatrice pédagogique, pour capter l’attention des apprenants en pleine préparation de leurs futurs examens en ligne. Le challenge ? Animer de façon ludique et efficace ma journée de formation tout en faisant preuve d’agilité pour intéresser une promotion d’une cinquantaine d’alternants à distance.

En groupe de plus d’une vingtaine d’alternants et en sous-groupes d’environ 5 apprenants via l’outil Teams, ils se sont immergés dans un univers virtuel : enfermés dans le coffre-fort d’une banque et chronométrés, les apprenants devaient débloquer le maximum de coffres autrement dit le maximum de compétences sur le marché des particuliers (proposer des solutions de banque-assurance en intégrant la réglementation sur la gestion des risques bancaires, l’acquisition d’une culture de la conformité et de l’éthique des affaires).

A titre d’exemples, ils devaient détailler les bonnes pratiques à mettre en place pour accueillir un client, expliquer comment effectuer un entretien efficace, réaliser un cas de pratique sur la gestion des risques ou encore résoudre un exercice de mots fléchés (en réveil pédagogique) sur la gestion de patrimoine. Une fois les coffres-forts débloqués, je rejoignais les sous-groupes en visio-conférence et les alternants devaient tenir une présentation de qualité pour accéder au prochain palier.

Tout comme dans leur quotidien en agence, chacun devait répondre individuellement à des questions mais ce n’est qu’en mettant à profit leur intelligence collective qu’ils pouvaient aller plus loin. Cela faisait appel à ce que l’on dénomme la boussole de la coopération où chacun s’enrichit des connaissances de l’autre pour maximiser ses résultats.

Quel a été le retour des alternants ?

Le retour a été très positif. Personnellement, je me réévalue sans cesse pour conduire le changement. Ils ont souligné l’attractivité du dispositif et ont également apprécié de pouvoir échanger en direct avec moi. Cette génération apprécie les formats digitalisés. C’était aussi un bon exercice qui s’inscrit dans la transition numérique que nous sommes en train de vivre où les examens, entretiens et cours se font à distance. Ils apprennent à développer la relation client dans un environnement bancaire Omnicanal.

En témoigne le retour d’expérience d’un alternant qui déclare « La journée de formation de Monsieur Guillaume était vraiment top! Je parle en mon nom mais l’impression globale est vraiment très positive. Nous avons apprécié aussi bien la forme (très ludique) que le fond. »

Quel bilan dressez-vous de la digitalisation ? Futur de l’enseignement ou solution d’appoint ?

Les enseignements à distance demandent plus d’investissement pour l’intervenant car nous n’avons pas la maîtrise du langage non-verbal. Mais avec les bons outils, il est possible de sonder les réactions des apprenants et de proposer des formats différenciants. C’est donc une nouvelle forme de challenge mais le distanciel et le présentiel sont selon moi complémentaires aujourd’hui.

Tags : Intervenant Témoignages Formation en alternance Entreprises